Une boulonnerie industrielle

En avril 1956, le Docteur Henri Périé engage des pourparlers avec diverses personnalités en vue de l’installation, à Marcillac, d’une petite usine de décolletage.

Dès le mois de juillet de la même année, quelques machines sont installées dans des locaux provisoires et, le 23 mars 1957, les « Etablissements Anglade et Cie » (société anonyme au capital de un
million de francs) inaugurent un bâtiment de 700 m² construit en bordure du Créneau, sur la route de Nauviale à la sortie de Marcillac.

Cette petite usine prend un bon départ. Equipée d’une série de machines-outils : fileteuses, taraudeuses, perceuses, etc…occupant une cinquantaine d’ouvriers, pour la plupart originaires du
Vallon, elle s’oriente vers la production de visserie et de boulonnerie moyennes et l’usinage de pièces de formes spéciales.

Elle n’a hélas qu’une existence éphémère, des difficultés techniques et financières venant contrarier son épanouissement. Elle doit fermer ses portes six mois après son inauguration où le
Président Bonnefous l’avait reconnue comme un remède efficace à l’exode rural.

 

(Cet atelier a été racheté, transformé et agrandi par la « Précision Mécanique Labinal ». Voir à ce sujet, dans ce même blog l’article intitulé « La Manufacture du Vallon (Manuval) »).

 

 

Ci-après copie de la lettre d’appel à
souscription pour une augmentation de capital :
——

Ets ANGLADE & Cie Société anonyme au capital de un million de francs.
Siège social et usine à Marcillac-Vallon
Pièces de forme : acier – dural – laiton – sur plans ou modèles – visserie – tiges – rondelles

 

Marcillac le 15 août 1956

 

M.

Les projets de renouveau économique du vallon sont entrés dans la phase de réalisation.

Depuis le 23 juillet, tout un quartier de Marcillac est réveillé, le matin à six heures, par les vibrations des outils qui mordent l’acier et le cliquetis des barres dans leur support ; cette chanson se prolonge jusqu’au soir neuf heures.

La construction de l’usine est elle aussi activement menée. Le 30 septembre l’ossature métallique et les sheeds vitrés seront terminés.

Parallélement à cet effet, nous venons vous demander votre collaboration :

La vôtre, ouvriers ou futurs ouvriers, qui devez être les propriétaires de votre usine ; c’est la meilleure forme d’association possible entre le capital et le travail.

La vôtre, commerçants de Marcillac ou des environs, qui recueillerez les fruits d’une vitalité accrue;

… Industriels, grossistes ou artisans qui serez nos clients.

… Vous pouvez utilement nous aider en réalisant une opération financière que nous ferons heureuse.

La vôtre enfin, amis ou enfants du Vallon, qui n’oubliez pas votre pays d’origine ou d’élection et voulez oeuvrer à sa prospérité.

Le bulletin de souscription joint vous donne les modalités de notre augmentation de capital.

Vous pouvez souscrire, à votre gré, à nos bureaux, par l’intermédiaire des notaires de Marcillac ou à la Banque Populaire du Tarn et de l’Aveyron. Un quart de la souscription est libérable immédiatement, c’est-à-dire que la souscription à quatre actions de dix mille francs chacune, soit quarante mille francs, entraîne le versement de dix mille francs, le reste sera libéré ultérieurement sur appel

Nous sommes à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.

Notre expérience, vraisemblablement unique dans ses modalités, est suivie dans tous les milieux avec attention et sympathie. Nous nous devons d’en faire une réussite.
Le Conseil d’Administration :
Dr Henri Périé, président directeur général
Georges Anglade, directeur technique
Jean Auzel, Maire et Conseiller Général
Colonel Marius Bédos
Georges Rucheton

 

Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter

877fa00551437dffa2306b8a0b17f1eb~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~