Foncourrieu

Fortifications – Routiers.

Entre Cruou et Créneau, blotti contre son fort initial, Marcillac s’entoure de murailles dans les années 1350, pour se protéger des Anglais. Cinq portes donnent accès à la ville :  La tour Cornebariols La tour Bayssettes La tour du Cap

Lou barry

Marcillac Vallon

« Lou Barry n’était guère autre que le prolongement de la « Carieyra nova » (aujourd’hui Rue Droite). Lou Barry formait la grande avenue de notre ville, celle qui venait de Conques (1). Là était le commerce et, par suite, la richesse. Rien d’étonnant

Patrimoine perdu

Le 16 avril 1874, Monseigneur Bourret, évêque de Rodez, effectue une visite diocésaine à la paroisse de Marcillac et donne la confirmation à 200 enfants (120 garçons et 80 filles). Son rapport de visite fournit une description très détaillée des biens

Fête de l’Assomption (15 août) à Marcillac

Fête de l’Assomption (15 août) à Marcillac

Après les offices solennels de la fête, la procession extérieure, dite du voeu de Louis XIII s’accomplit au sanctuaire de N.D. de Foncourrieu. A la tombée de la nuit a lieu l’illumination de la grande statue de l’Immaculée, sur le boulevard.

Les grandes épidémies, hôpitaux.

L’hôpital de la Madeleine, près de Combret, accueillait déjà des lépreux au XIII° siècle. Une maladrerie (hospiciis comitatibus) existe aussi à Marcillac. Ce n’est pas sans besoin quand on sait qu’en 1348 la peste décime la population. La peste sévit à Rodez,

La révolution de 1789

« La grande poou » (la grande peur). En juille1789, les évènements de Paris font courir, à travers la France, les bruits les plus alarmants. Une terreur panique, « la grande poou », parcourt le pays. La nouvelle vole de villes en villages, que des

Pentecôte à Marcillac et pélerinages en 1871

DIMANCHE DE PENTECOTE : Le matin on ne fait pas la procession dominicale. Le soir après vêpres on va en procession jusqu’au calvaire. LUNDI DE PENTECOTE : Les offices se font comme le dimanche. C’est la fête des vignerons. La

Léproserie ; maladrerie ; dames de la charité.

  « A la fin du XVII° siècle, lorsque furent exécutées ou restaurées les peintures de la chapelle (de Foncourrieu), notre léproserie, que depuis longtemps avaient abandonné les malades, était encore dans tout l’éclat d’une verte vieillesse. L’artiste décorateur des voûtes de

Semaine Sainte à Marcillac en 1871

DIMANCHE DES RAMEAUX  : Les deux premières messes se disent à l’heure ordinaire. La grand-messe est avancée d’une demi-heure à cause de la procession. Les vêpres se disent à trois heures, à cause des petits festins qu’on est dans l’usage de

Retour sur la presse des années 1959-1960

Un « Foyer de progrès agricole » est créé à Marcillac. Ce bâtiment est devenu aujourd’hui le bureau de poste. « L’élevage du Plateau » remporte 3 premiers prix (laitières Brune des Alpes) et un deuxième prix (mâles) au Concours agricole de Toulouse. Cette