Statue de la Vierge de La Mission (allées des platanes)

Cette statue  a été implantée, à l’initiative du curé DURAND, au terme d’une retraite préchée par les Pères capucins de Toulouse, frère Rémi et frère Saturnin, supérieur.

L’inauguration a eu lieu le 30 mai 1867, en présence de Mgr Delalle, évêque de Rodez, accompagné de Mgr Sabathier, son vicaire général.

La statue est en fonte. Elle représente la Vierge Immaculée. C’est la reproduction  exacte d’une statue conçue par un artiste de Rome, sur ordre du pape Pie IX. Cette statue est érigée au
sommet d’une haute colonne sur la place d’Espagne à Rome. La Vierge est couronnée d’étoiles, les yeux tournés vers le ciel, une main levée pour implorer le pardon, l’autre tournée vers
la terre comme pour répandre les faveurs.

Elle repose sur le globe, emblème de l’univers ; sous les pieds : la lune.  Elle écrase l’antique serpent. L’artiste a reproduit, au-dessus du piédestal, les symboles des 4
évangélistes, c’est-à-dire :

  • l’enfant ou l’ange (sagesse)      Saint Mathieu
  •  le taureau (puissance)               Saint Luc
  •  l’aigle (souplesse)                  Saint Jean
  • le lion  (majesté)                         Saint Marc

La statue coûta 2.000 francs et fut payée par une quête faite à la fin de la mission.

Le piédestal est l’oeuvre du maçon nommé Guizard. L’expert géomètre est Mr Garrigou. Ce piédestal coûta 300 francs.

C’est le jour de l’inauguration que Mr Georges Boyer fut désigné comme parrain et soeur Théotiste, mère supérieure du Couvent, comme marraine, tous deux chargés de l’entretien de la statue et des alentours.

Mgr l’évêque accorda, à cette occasion, 100 jours d’indulgence à quiconque « regarde la statue avec piété et prononce dévotement les saints noms de Jésus et de Marie ».

En  2004, des mains malveillantes lui ont enlevé sa couronne. Un généreux paroissien lui en a fait réaliser et installer une nouvelle en 2005.

 

Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter

vel, venenatis, ante. sem, dictum risus. nunc quis neque. ut Phasellus tempus