Retour sur la presse des années 1959-1960

Un « Foyer de progrès agricole » est créé à Marcillac. Ce bâtiment est devenu aujourd’hui le bureau de poste.

« L’élevage du Plateau » remporte 3 premiers prix (laitières Brune des Alpes) et un deuxième prix (mâles) au Concours agricole de Toulouse. Cette ferme exemplaire créera une dynamique de modernisation agricole dans notre canton.

Après 20 années de sommeil l’amicale des « Enfants de Marcillac à Paris » se réveille à l’initiative de MM Bou, Besse, Lacaze, Guizard, Peneloux, Cabaniols, Raynal, pour fêter son cinquantenaire.

Au concours national des maisons et villages fleuris, M. Adrien Bories, garagiste à Marcillac, se classe premier Aveyronnais et 17° au plan national. L’année suivante en 3° catégorie, M. et Mme Blanc de la Murette, obtiennent le 2° prix au plan national.

La CEPRO de Rodez, va rouvrir les portes de l’ancienne usine et embaucher une centaine de personnes (60 mineurs et des ouvriers locaux).

Le 21 mai 1959, à Neuilly-sur-Seine, sont enregistrés les statuts de la « Manufacture industrielle du Vallon (Manuval) » dont le siège social est fixé à Marcillac.

A quand la télévision à Marcillac ? Il faudra attendre la mise en place de l’émetteur de Labastide-du-Hautmont prévue pour octobre. Un relais, que certains qualifient de « pirate », permet à des Marcillacois de recevoir la télévision avant les Ruthénois.

Le ruisseau du Cruou est recouvert par une dalle de ciment (deuxième tranche : du tonneau actuel jusqu’à la mairie).

A la rubrique « Plume au vent » René Vallon (Irénée Madrières) nous conte qu’un vigneron avait placé 200 francs or en 1913 sur un livret de Caisse d’Epargne oublié depuis. Avec la mise en place du nouveau franc en l’an de grâce 1960, il touchera cette année 2 nouveaux francs, plus les intérêts.

A l’occasion du passage du Tour de France cycliste à Polissal, en 1959, MM. Bruneau et Pégorier, propriétaires de l’Elevage du Plateau et bouchers à Paris offrent aux coureurs des primes en espèces et en nature ! D’un coup de rein Dotto battra Bahamontès et empochera la prime du premier, tandis qu’Anquetil cueillera les 50.OOO F destinés au premier Français. Toulousain par ses origines, mais Aveyronnais par son mariage, le coureur Emmanuel Busto ne pourra que gagner un superbe cochon de lait réservé au premier (et seul) coureur Aveyronnais franchissant le col.

En 1960, le préfet inaugure, à Ady, le premier camping de la vallée du Dourdou. M. Ladrech, garde-champêtre, en sera responsable.

Le chemin de St-Jean-le-Froid est inauguré, désormais on pourra s’y rendre en voiture.

Tous les jeunes gens en âge d’effectuer leur service militaire sont envoyés en Algérie pour un séjour pouvant aller, selon les classes, jusqu’à 30 mois.

Une enquête diocésaine sur l’émigration hors doyenné fait apparaître, pour le doyenné de Marcillac, une perte de population de 7% au cours de la période 1950-1959.

Selon le « Comité d’Action Economique de l’Aveyron » l’atelier des « Porcelaines d’Art du Château de Cruou » compte parmi ses clients de marque : S.M. la Reine d’Angleterre ; l’Aga-Khan ; le Prince Rainier.

Aux élections municipales du 8 mars 1959, la liste du maire sortant (Jean Auzel) est réélue en entier au 1er tour.

Le « Comité Cantonal d’Action Administrative, Economique et Sociale » tient sa première réunion le 19 octobre 1959.

14 communes de la zone de Marcillac et de Conques sont impliquées dans une expérience de l’O.N.U. de développement économique.

La messe du lundi de Pentecôte à Foncourrieu est célébrée, en 1959, par Mgr Couderc, évêque de Viviers (Ardêche) et ancien curé-doyen de Marcillac ; celle de 1960 par Mgr Foulquier, enfant du pays.

Le prix littéraire du « Quai des orfèvres » est attribué à Jean Marcillac pour son livre « On ne tue pas pour s’amuser ». Interrogé sur le choix de son pseudonyme, l’auteur déclare l’avoir choisi, après avoir traversé notre village lors d’un voyage, pour la beauté du site.

Le Haut commissariat à la jeunesse et aux sports choisit Marcillac, en 1959, comme cadre d’un stage national de 2° degré d’art dramatique au cours duquel sont notamment montés « Mireille » et le « Mariage du Cers ».

Le peintre ruthénois Roger Serpantié aime venir peindre les reflets du Vallon.

En 1959, pour le premier pélerinage des malades à N.D. de Foncourrieu, initié par le chanoine Cance, curé-doyen de Marcillac, 132 malades et 1500 pélerins sont venus y prier. La 2° édition, en 1960, réunit plus de 200 malades.

Le 24 juillet, la 4° fête d’été, mise sur pied par le vicaire instituteur Georges Raymond, avec défilé de chars fleuris, concert de nuit, feu d’artifice… réunit dans une ambiance de kermesse, presque autant de monde que la Saint-Bourrou.

Beau succès pour les Tréteaux laïques qui, sous la houlette de M. et Mme Devals, instituteurs, interprètent, en 1959 « La roulotte aux sortilèges » et, en 1960 « Marius ».

La troupe de l’UFOLEP présente à Marcillac le chef-d’oeuvre de Calelhou (propriétaire du château de Fau) : « Jeanne d’Aymé ».

Parmi les films présentés par le « Cinéma Citix » (place Pierre Cailhol), nous avons relevé entre autres titres : Le miroir à deux faces, Le Grand Pavois, La citadelle du silence, La grande bagarre de Don Camillo, Les héros sont fatigués, Les rois du sport, L’homme aux clés d’or, Napoléon, Le triporteur, Le train sifflera trois fois, Le couturier de ces dames…

Les bals locaux sont animés par : Jean Asfaux ; Jacky Fraysse ; Jo Batut…

L’A.S.M. football du président Casimir Puechberty évolue en 1° division. Elle a bien du mérite à jouer sur le mauvais terrain de Malakoff. Elle dispute à Firmi la demi-finale de la coupe de l’Aveyron contre Montbazens où elle s’incline 2 à 1. Mais elle a eu l’honneur d’être la seule équipe à avoir battu cette saison le Sta de Villefranchois devenu Champion de l’Aveyron, avec chez nos rouge et bleu : Brengou, Mouly, Maura, Garrigou, Estève, Desport, Forrichon, Valentin, Azéma, Boudes et Manière.

Chez nos quillistes, la quadrette fanion se compose de : Béteille, Pègue, Ginestet, Galié.

Depuis le 1er janvier 1960, la ville est sonorisée permettant une diffusion plus rapide et mieux audible des publications.
oOo

Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter

ab1da88a93234e13f37f96782337cacb________