Une Ville riche en histoire

Une ville marquée de témoignages du passé. Lire la Suite »

Les Croix des chemins

Découvrez une galerie de photos dédiée aux croix jalonnant les chemins serpentant les Vallon de Marcillac Lire la Suite »

Vin et Viticulture

Au delà du vin, la viticulture est depuis des siècles une richesse culturelle et patrimoniale du Vallon Lire la Suite »

L’exploitation de la mine de fer

Découvrez les derniers vestiges de l\\\\\\\\\\\\\\\'exploitation de la mine de fer de Férals Lire la Suite »

 

Célébration de la naissance du Duc de Bourgogne (1682)

AVANT-PROPOS Louis de France, duc de Bourgogne, est né à Versailles en 1682. Fils aîné du Grand Dauphin et de Marie-Anne de Bavière, il est petit-fils de LOUIS XIV et père de LOUIS XV. A la mort de son père,

Statue de la Vierge de La Mission (allées des platanes)

Cette statue  a été implantée, à l’initiative du curé DURAND, au terme d’une retraite préchée par les Pères capucins de Toulouse, frère Rémi et frère Saturnin, supérieur. L’inauguration a eu lieu le 30 mai 1867, en présence de Mgr Delalle, évêque

Une histoire sans grandeur : la zone pilote de Marcillac

C’est sous ce titre que Roger Didry tirait à l’époque, dans le journal Midi-Libre, la conclusion du projet d’expérience de développement communautaire de la région de Marcillac, élaboré en 1958. La zone concernée recouvrait les communes de : Marcillac, Balsac, Clairvaux,

Les Wisigoths ; les Sarrasins.

LES WISIGOTHS Après avoir pris Rome, en 410, les Wisigoths s’installèrent dans le sud-ouest de la Gaule vers 418. Théodebert, petit-fils de Clovis, les chassa du Rouergue en 533.  Leur présence, dans le secteur de Marcillac, est attestée par le résultat

Fortifications – Routiers.

Entre Cruou et Créneau, blotti contre son fort initial, Marcillac s’entoure de murailles dans les années 1350, pour se protéger des Anglais. Cinq portes donnent accès à la ville :  La tour Cornebariols La tour Bayssettes La tour du Cap

La seigneurie de Marcillac

Berceau de la famille du même nom, le château de Panat voit son existence attestée dès le XI° siècle. Il est alors le siège d’une des principales baronnies du Rouergue médiéval et le chef-lieu d’un petit pays : le Panadès.

Camis rodanès de Rodez à Marcillac

“Partant de Rodez deux camis rodanès ont perpétué les chemins de la préhistoire. Celui du causse septentrional, le Causse Comtal, est visiblement le chemin des dolmens et des tumuli (une centaine ! ),  mais aussi celui des corniches du causse, surplombant

Logement des armées du Roy en quartier d’hiver

Pour les communautés, et en particulier pour celle de Marcillac, le logement des troupes était un problème récurrent que les  consuls voulaient éviter en payant l’ustensile plutôt qu’en hébergeant des troupes dont ils redoutaient le comportement durant le long séjour d’hiver.

Guerre des écoles

(Réf : “Journal de l’Aveyron” des 24.02.1883 ; 02.03.1883 ; 07.03.1883) Au mois de février 1883, un scandale éclate à Marcillac. Un frère est renvoyé pour attentat à la pudeur sur un de ses élèves. Les républicains demandent la laïcisation des

Cepage local : le fer servadou

“Celui qui peut se revendiquer (en parlant des vins aveyronnais) d’être l’héritier direct des moines de Conques se nomme le “Marcillac”. C’est lui qui fut encore vendu récemment par les “bougnats” parisiens et qui fit la renommée du fer servadou, ce