Une Ville riche en histoire

Une ville marquée de témoignages du passé. Lire la Suite »

Les Croix des chemins

Découvrez une galerie de photos dédiée aux croix jalonnant les chemins serpentant les Vallon de Marcillac Lire la Suite »

Vin et Viticulture

Au delà du vin, la viticulture est depuis des siècles une richesse culturelle et patrimoniale du Vallon Lire la Suite »

L’exploitation de la mine de fer

Découvrez les derniers vestiges de l\\\\\\\\\\\\\\\'exploitation de la mine de fer de Férals Lire la Suite »

 

Situation démographique, sanitaire, sociale, culturelle. 1958

(Concerne les 14 communes de la zone pilote du Vallon de Marcillac en 1958). SITUATION DEMOGRAPHIQUE : Pour mesurer l’ampleur du déclin, il suffit de se pencher sur la situation démographique de la région. Si de 1881 à 1954 le département

Au temps des vendanges, en 1810, à Marcillac.

(Extrait du rapport sur les moeurs et les usages des habitants de l’Aveyron, adressé à son Excellence le Ministre de l’intérieur, par le Préfet de ce département). « Il est une époque de l’année où les habitants de Rodez semblent avoir changé

Le Pont Rouge

Construit, en 1855-1856, à la porte même de Marcillac, il est ainsi désigné dans le pays parce que bâti en briques et grès rouge. Il est le dernier vestige marquant la naissance de l’ère industrielle et sidérurgique du milieu du 19°

Miss Aveyron 1994 – Miss Rouergue 1995

« On cherchait une belle fille dans la salle des fêtes de Marcillac, on a trouvé Peggy Champy, 18 ans, lycéenne à Decazeville. Marcillacoise, elle a gagné son poids en vin du cru, 55 Kilos… à boire doucement, gare aux hanches ! La

L’usine de Marcillac (survol historique à travers la presse).

(Extrait de « La Dépêche du Midi »  – 1962) : « MANUVAL – ou plus exactement la « Manufacture du Vallon » – filiale de la CEPRO de Rodez, vient donc d’ouvrir ses portes : comme prévu, elle traitera pour la maison mère de Rodez

ASSOCIATIONS MARCILLACOISES EN 2012

(d’après le Bulletin Municipal de Marcillac-Vallon – n°6 – janvier 2013) Plus de quarante associations proposent des animations tout le long de l’année qui permettent de tisser entre marcillacois des liens d’amitié indispensables à la vie de la communauté :

1939-1945 Temps de guerre à Marcillac

En janvier 1939, près d’une centaine de réfugiés républicains espagnols arrive à Marcillac, femmes et enfants principalement, complètement démunis de bagages et de ressources. Grâce à la générosité des habitants, les premiers secours indispensables leur sont fournis. La préfecture alloue une

Mort du bienheureux Francois d’Estaing (1460-1529)

(Extrait de « Le Bienheureux François d’Estaing, Evêque de Rodez » – de Ch. Blanadet).   « … Inlassablement François d’Estaing visitait son troupeau. « Ce ne sont pas les temples matériels que je veux voir, disait-il, mais les temples vivants en qui habite

Calelhou (écrivain de langue d’oc), au château de FAU

Dressé à la lisière du causse de Gradels, le château de Fau surplombe le Vallon de Marcillac au-dessus de Kervallon. Il fût la résidence des époux Eugène Séguret et Julienne Fraysse. Julienne Fraysse est née le 26 novembre 1891 à Privezac

Le Révèrent-Père Thomas Pegues (1866- 1936)

Le R.P. Pègues était une gloire pour Marcillac. Né le 2 août 1866 à Marcillac, il fit ses études au grand séminaire de Rodez. Entré dans la province dominicaine de Toulouse, il y  prit le nom de Thomas. Devenu le plus important