Nos morts de la guerre de 1914-1918

Sur les 8 millions d’hommes mobilisés en France entre 1914 et 1918 1.400.000 ont été tués et 4 millions blessés. Midi-Pyrénées a payé un lourd tribut à cette guerre (73.000 morts) dont 15.000 Aveyronnais. L’Aveyron a été le département le plus meurtri de Midi-Pyrénées. Les paysans du Midi ont constitué l’essentiel de l’infanterie. Le taux de décès était de 25 %. La tranche de population des 20 – 30 ans a été largement décimée. Cela a représenté un énorme traumatisme pour la France et nos régions à dominante rurale.

Plus de 30.000 monuments aux morts ont été érigés en France entre 1918 et 1925.

Ci-après la liste de nos héroïques concitoyens morts pour la France au cours de cette guerre :

 

COMMUNE DE MARCILLAC-VALLON

 

AMANS Clovis : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 11 novembre 1894. Soldat au 24° bat. de chasseurs alpins. Mort à Montpellier le 11 février 1918. « Brave chasseur. Blessé très grièvement le 15 septembre 1915 ; est mort des suites de ses blessures. » (O.R. n° 274 du 13 avril 1918). Croix de guerre avec étoile de bronze.

AMANS Géraud-Louis-Elie : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 7 décembre 1892. Soldat au 142° rég. d’infanterie. Tué à Lauterfingen le 18 août 1914. « Soldat énergique et brave. Est tombé glorieusement en montant à l’assaut des positions ennemies, le 18 août 1914 à Lauterfingen. » (O.R. n° 996 du 17 février 1918).

AUZEL Jean-Antoine : Boulanger, veuf, un enfant mineur, né à Marcillac le 19 mai 1878. Lieutenant au 122° rég. d’infanterie. Tué à l’ennemi le 10 septembre 1914.

BLAZY Louis-Pierre : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 21 mai 1893. Soldat au 53° rég. d’infanterie. Tué à Massiges (Marne) le 21 janvier 1916. « S’est souvent présenté comme volontaire pour l’exécution de patrouilles dangereuses et s’est, le 20 mai, particulièrement distingué dans celle qui a précédé l’assaut d’une tranchée ennemie. » (O.B. du 5 mai 1914). Croix de guerre.

BEDOS Joseph-Pierre : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 7 avril 1895. Soldat au 24° bat. de chasseurs alpins. Mort à l’ambulance alpine 2/X le14 juillet 1915.

BOYER Joseph : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 17 mars 1893. Soldat au 4° rég. d’infanterie coloniale. Mort à Ravrech, au nord de Makovo (Serbie) le 9 mai 1917. 1° « Mitrailleur très courageux, qui s’est signalé dans les combats du 12 au 16 août 1916 ; a été blessé une deuxième fois le 16 août en se portant à l’assaut d’un fortin. » (O.R. n° 284 du 27 décembre 1916). 2° « Tombé glorieusement en se portant à l’assaut d’une position bulgare fortement organisée, le 9 mai 1917. » (O.D. n° 52 du 25 mai 1917). Croix de guerre avec étoile de bronze.

BRUNET Ernest-Jean-Pierre : Instituteur, marié, un enfant mineur, né à Marcillac le 25 novembre 1881. Soldat au 63° bat. de chasseurs alpins. Tué à Sonderrack (Alsace) le 31 décembre 1915. « Chasseur brave et dévoué, ayant toujours fait preuve des plus belles qualités. Tombé glorieusement pour la France le 31 décembre 1915, en Alsace. » (O.R. du 31 juillet 1919). Croix de guerre. Médaille militaire.

CABANTOUS Léon-Cyprien. : Cultivateur, marié, un enfant mineur, né à Cassagnes-Goutrens le 13 septembre 1874. Soldat au 2° rég. de génie. Blessé à Tahure (Marne) le 2 octobre 1915 ; mort à Somme-Suippes (Marne) le lendemain. « Sapeur très dévoué et très courageux, ne cesse de se distinguer en toutes circonstances ; le 28 août, après l’explosion d’un fourneau allemand, a pénétré dans une galerie remplie de gaz délétère pour porter secours à trois de ses camarades asphyxiés ; a dû être secouru lui-même, après un commencement d’asphyxie. » (O.A. n° 107 du 17 septembre 1915). Croix de guerre avec étoile de vermeil.

CAMPERGUE Denis-Marius : Instituteur, célibataire, né à Marcillac le 29 juillet 1889. Soldat au 142° rég. d’infanterie. Tué dans le secteur d’Auberives le 25 septembre 1915.

CARLES Pierre-Paul : Cultivateur, célibataire, né à Salles-la-Source le 27 mai 1892. Soldat au 27° bat. de chasseurs alpins. Disparu à Dieuze (Lorraine) le 20 aôût 1914.

CHARLES Amédée-Alfred : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 6 août 1886. Soldat au 4° rég. d’infanterie coloniale. Disparu à Massiges (Marne) le 28 septembre 1914.

CHARLES Pierre-Auguste, cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 5 avril 1886. Soldat au 80° rég. d’infanterie. Mort à l’hopital militaire des contagieux, commune d’Escouves, le 23 octobre 1914.

COSTES Georges-Marcel : Cultivateur, célibataire, né à Paris (Seine) le 4 octobre 1894. Soldat au 272° rég. d’infanterie. Tué au Bois de Paleroise le 19 juillet 1915. « S’est conduit d’une façon remarquable et a fait preuve d’une ardeur infatigable dans les attaques et contre-attaques qui ont eu lieu les 17 et 19 juillet 1915, dans le secteur de la tranchée de Calonne. » (O.B. n° 8 du 12 août 1915). Croix de guerre avec étoile de bronze.

COUZY Auguste : Menuisier, célibataire, né à Marcillac le 3 décembre 1883. Brancardier au 8° rég. d’infanterie coloniale. Disparu au sud de la Colline d’Achi-Baba, presqu’île de Gallipoli (Turquie d’Europe), le 22 mars 1915.

CUSSAC Sylvain-Noël : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 17 décembre 1894. Soldat au 96° rég. d’infanterie. Tué dans le secteur de Locre le 30 avril 1918.  » S’est fait tuer bravement au cours des attaques du 30 avril 1918 en allant chercher en plein jour un de ses camarades blessé, demeuré entre les lignes. Cité une fois. » (O.R. n° 320 du 1er juin 1920).

DALAC Joseph-Pierre-Edouard : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 23 février 1877. Soldat au 276° rég. d’infanterie. Tué à Romain (Marne) le 6 avril 1916.

DELAURE Paul-Jean-Daniel : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 19 juillet 1894. Soldat au 172° rég. d’infanterie. Mort à l’hôpiyal de Montpellier le 10 novembre 1918.

DOLQ Germain-Henri-Joseph : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 8 mars 1894. Soldat au 142° rég. d’infanterie. Tué à Souain (Marne) le 8 octobre 1915.

DOMERGUE Amans-Laurent-Gabriel : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 1er septembre 1887. Soldat au 280° rég. d’infanterie. Tué à Annequin (Pas-de-Calais) le 22 octobre 1914.

DOUZIECH Casimir-Henri : Employé de commerce, célibataire, né à Marcillac le 6 février 1891. Soldat au 122° rég. d’infanterie. Tué aux Tranchées de la Vistule, à 2 Kilomètres au nord-ouest de Tahure, le 10 octobre 1915.

ESCAFFRE Jean-Joseph : Ouvrier mineur, marié, sans enfants, né à Marcillac le 17 janvier 1882. Soldat au 161° rég. d’infanterie. Tué dans le Secteur de Sailly-Sallisse le 9 novembre 1916. « Soldat très brave et très courageux. Le 9 novembre 1916 s’est porté spontanément et, malgré la violence du bombardement, au secours des camarades ensevelis par un obus et a été tué en essayant de les dégager. » (O.R. n° 128 du 20 novembre 1916). Croix de guerre avec étoile de bronze.

ECHE Louis-Léon-Jean : Employé, célibataire, né à Marcillac le 25 mai 1889. Soldat au 122° rég. d’infanterie. Tué aux Tranchées de Beauséjour, le 20 mars 1915.

FABRE Cyprien-Louis : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 3 novembre 1892. Soldat au 158° rég. d’infanterie. Tué à Noulette le 28 octobre 1914.

FABRE Jean-Antoine : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac, le 17 novembre 1878. Caporal au 279° rég. d’infanterie. Tué à Ville-sur-Tourbe le 6 avril 1917. « Volontaire, est resté durant trente-cinq heures dans un poste d’écoute et y a subi plusieurs violents bombardements. » (O.B. n° 28 du 8 octobre 1915). Croix de guerre avec étoile de bronze.

FABRE Pierre : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 27 juillet 1897. Soldat au 158° rég. d’infanterie. Blessé devant Banoque (Ardennes) le 26 octobre 1918 ; mort à l’hôpital d’évacuation du secteur 79, le lendemain. « Bon soldat, belle attitude au feu. Mort des suites de ses blessures le 27 octobre 1915. » (O.R. n° 158 dun 3 juin 1919). Médaille militaire. Croix de guerre
avec palme et étoile de bronze.

FAGES Jean-Amans-Auguste : Cultivateur, marié, un enfant mineur, né à Valady le 10 juillet 1879. Soldat au 40° rég. d’infanterie. Tué à l’ennemi le 12 novembre 1914.

FLEURY Adrien-Ernest-Alfred : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 29 décembre 1893. Soldat au 139° rég. d’infanterie. Disparu au Bois Sabot le 8 mars 1915.

FLEURY Jean-Henri : Commerçant, marié, deux enfants majeurs, né à Marcillac le 24 novembre 1874. Soldat au 122° rég. d’infanterie. Mort à l’hôpital de Châlons-sur-Marne, des suites de blessures de guerre, le 12 août 1915.

FLOTTES Edouard-Louis : Instituteur, célibataire, né à Mouret le 1er avril 1896. Aspirant au 169° rég. d’infanterie. Mort à l’hôpital mixte de Montargis le 12 janvier 1918.

FOULQUIER Jean-Germain : Cultivateur, célibataire, né à Rodez le 10 juin 1880. Soldat au 322° rég. d’infanterie. Tué près de Beauséjour le 28 juin 1915.

FOULQUIER Joseph-Basile : Cultivateur, marié, un enfant mineur, né à Marcillac le 1er juillet 1887. Soldat au 8° rég. d’infanterie coloniale. Mort à l’ambulance n° 6, à Sainte-Menehould, le 9 novembre 1916.

GALTIER Albert-Louis : Garçon de café, célibataire, né à Salles-la-Source le 2 avril 1887. Soldat au 122° rég. d’infanterie. Disparu devant Thiaumont le 3 août 1916.

LACAZE Emile-Jules : Garçon de café, célibataire, né à Marcillac le 23 juillet 1887. Soldat au 8° rég. d’infanterie coloniale. Disparu à Massiges le 28 décembre 1914.

MASSIF Noël : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 11 décembre 1889. Soldat au 322° rég. d’infanterie. Tué à Beauséjour (Marne) le 23 août 1915.

NOYER Joseph-Maurice : Boucher, marié, trois enfants mineurs, né à Marcillac le 19 juillet 1882. Soldat au 112° rég. d’infanterie. Mort à Sainte-Menehould, des suites de blessures de guerre, le 22 juin 1915.

PEGUES André-Amédée : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 15 décembre 1892. Mort à Marcillac le 2 janvier 1918.

PEGUES Edouard-Amans-Joseph : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 20 mars 1882. Soldat au 322° rég. d’infanterie. Tué à Berry-au-Bac (Aisne) le 6 mai 1917.

PERIE Joseph-Jean-Albert : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 16 septembre 1898. Soldat au 156° rég. d’infanterie. Tué au Bois Carré, dans la région de Château-Thierry, le 26 juillet 1918.

PERIE Jean-Joseph-Henri : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 10 juin 1893. Soldat au 139° rég. d’infanterie. Tué à Warvillers (Somme) le 29 juillet 1916.

PERIE Joseph-Marcellin : Ouvrier mineur, marié, deux enfants mineurs, né à Marcillac le 19 septembre 1874. Soldat au 289° rég. d’infanterie. Blessé à Notre-Dame-de-Lorette le 30 mai 1915 ; mort à Paris le 12 juin 1915.

PERIE Léon-Bernard : Etudiant, célibataire, né à Marcillac le 12 avril 1897. Soldat au 414° rég. d’infanterie. Tué au combat à Locre (Belgique) le 20 avril 1918. PONS Henri-Paul : Couvreur, marié, sans enfants, né à Marcillac le 20 juin 1879. Soldat au 341° rég. d’infanterie. Tué aux Tranchées, devant Limey (Meurthe-et-Moselle) le 15 avril 1916.  » Sur le front depuis le début de la campagne ; soldat très dévoué, très courageux. Tué le 15 avril 1916, à son poste de guetteur avancé. » (O.R. n° 112 du 21 avril 1916).

PORTAL Auguste-Louis : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 1er mars 1884. Soldat au 240° rég. d’infanterie. Décédé antérieurement au 30 septembre 1914.

PORTAL Emile-Henri : Cultivateur, marié, quatre enfants mineurs, né à Marcillac le 10 mai 1876. Caporal au 61° rég. d’infanterie territoriale. Mort à Syam (Jura) le 26 mars 1918.

PUECH Baptiste-Marius : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 27 février 1892. Soldat au 19° rég. de dragons. Tué à Fullem (Alsace) le 15 mars 1916.

PUECH Martin-Justin-Victor : Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 20 juin 1897. Soldat au 54° rég. d’infanterie. Tué à La Chapelotte (Meurthe -et-Moselle) le 22 août 1917. « Soldat brave et dévoué. Tué à son poste de combat le 22 août 1917 en accomplissant vaillamment son devoir. » (O.R. n° 44 du 31 août 1917). Croix de guerre avec étoile de bronze.

RAYNAL Léon-Victor : Charcutier, célibataire, né à Paris (Seine) le 27 avril 1893. Soldat au 155° rég. d’infanterie. Tué à Chaumont-sur-Aire le 10 septembre 1914.

ROUGET Léon-Louis-Naamas : Peintre, célibataire, né à Marcillac le 14 octobre 1889. Soldat au 59° rég. d’infanterie. Tué à Rochincourt (Pas-de-Calais) le 31 décembre 1915.

ROUX Hippolyte-Frédéric : Négociant, marié, deux enfants mineurs, né à Saint-Christophe le 27 octobre 1882. Soldat au 153° rég. d’infanterie. Disparu à Maisons-de-Champagne le 25 septembre 1915.

SAULES Alphonse : Né à Marcillac le 25 décembre 1882. Maréchal-des-logis de gendarmerie. Il est mort au champ d’honneur le 8 mai 1915, à Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais) alors qu’il était détaché au 3° bataillon de chasseurs à pied avec le grade de sous-lieutenant. Chevalier de l’ordre de la Légion d’honneur. Croix de guerre 1914-1918 avec deux étoiles de bronze. Son nom a été donné à la 63° promotion « d’aspirants de gendarmerie issus du volontariat » de l’école de Melun en 2011. Son nom qui avait été oublié n’a été inscrit sur la plaque commérative du monument aux morts de Marcillac qu’en 2012.

VERNHETTES Joseph-Stanislas : Instituteur, marié, un enfant mineur, né à Sonnac le 7 mai 1882. Sous-lieutenant au 414° rég. d’infanterie. Blessé à Hollebecke le 24 janvier 1915 et le 25 mai 1918 ; tué à Saint-Souplet le 26 septembre 1918. « 1° Officier ayant la plus haute conception du devoir et un sang froid remarquable. Possédait sur sa troupe l’autorité la plus incontestable, tout en ayant su en mériter l’affection. Tombé glorieusement le 26 septembre 1918, à la tête de sa section. » (O.D.). 2° Sous-officier de grande valeur morale ; le 8 mai 1917, appelé à prendre le commandement d’une section par suite de la disparition de son chef, a su communiquer à sa troupe l’entrain et l’énergie nécessaires pour résister d’abord et contre-attaquer ensuite avec une vigueur couronnée d’un plein succès. S’est toujours comporté de façon remarquable dans toutes les opérations auxquelles le régiment a pris part. (O.D. n° 277). 3° Chef de section remarquable ; quoique blessé deux fois au cours d’une violente attaque ennemie, a pu contenir les efforts de l’ennemi et regagner une partie du terrain momentanément cédé, permettant ainsi à la contre-attaque d’arriver à temps et de rejeter complètement l’ennemi. » (O.D. du 2 août 1917). Croix de guerre avec palme et trois étoiles. Médaille militaire.

 

VIEILLECAZES Léon-Henri-Jean
Garçon de café, célibataire, né à Pantin (Seine) le 11 novembre 1887. Caporal au 86° rég. d’infanterie. Disparu à Mesnil-les-Hurlus le 17 mars 1915.

VINCENT Auguste-Edouard-Léon
Cultivateur, célibataire, né à Marcillac le 29 janvier 1888. Soldat au 172° rég. d’infanterie. Tué à la Butte de Souain le 27 septembre 1915.
SOLDATS NES A Marcillac, INSCRITS DANS D’AUTRES COMMUNES :

ALIBERT Albert-Auguste-Cyprienà Sébazac-Concourès.

BOYER Joseph à Auriac

CALMELSHenri-Denis à Villecomtal

FEL Joseph à RodezFROMENT Henri à Salles-la-Source

MASSIF Pierre-Jean à Valady

MOLENAT Henri-Sylvain à Decazeville

PERIE Henri-Marius-Joseph-Germain à Laissac

SOLIGNAC Adrien-Amans à Villecomta

Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter

7bc92dcf7e0e70c239221172656bd717)))))))))))