Les moulins de Marcillac

Dans sa traversée de la commune de Marcillac, et sur moins de deux kilomètres,  le Créneau actionne quatre
moulins.

  • En 1922, Charles Boularot, meunier, exploitait, en amont de la ville, le moulin de « Bannes » qui disposait seulement de 1,25 m de chute.
  • Le moulin de « La Roque », propriété de la famille Périé, est l’un des rares moulins fortifiés du Rouergue. Il en est le seul exemple encore en parfait état. Les deux poivrières sont percées de meurtrières en forme de croix. En 1341, le moulin était tenu, en fief franc et honoré, par Guillaume de Curtibus, prieur de Combret. Au début du XVI° siècle, ses propriétaires ont fait bâtir l’actuel corps d’habitation, aux allures de petit castel. Malheureusement, les jolies tourelles ont été tronquées à la suite d’un incendie.
  • La chaussée du moulin du « Comte », propriété d’une autre branche de la famille Périé, est placée en oblique sur le Créneau. Elle est de dimension modeste (faibles hauteur et largeur). En été, le meunier, pour dériver un peu plus d’eau, a placé des planches de rehausse car l’été, dans cette contrée sèche, c’est la quête de l’eau.
  • Aux XVI° et XVII° siècles le moulin de l’Endrevie, situé en aval de la ville, appartenait à la confrérie des prêtres de Marcillac. En 1900 il était propriété de la famille Puech.

(D’après « Moulins du Rouergue » de Pierre Azema ; « Marcillac-Vallon et son canton » de Albert Cantala et J. Olivié et « Marcillac au fil des siècles » de J. Olivié).)

oOo

L’activité des moulins du Créneau s’est arrêtée dans les années 1950, sauf au moulin du Comte où Jean Montheil a pris, pour quelques décades de plus, la relève de son beau-père Jules Demlaure.

Les derniers meuniers ont été :

– Cazals à l’Ombre,

– Lacombe à Gourjan,

– Lagarrigue à Cougousse,

– Clerc au Mas,

– Charles Boularot à Bannes,

– Edouard Périé à La Roque,

– Jean Montheil au Comte,

– Adrien Calvet à l’Endrevie,

– Momméja à la Dausse.

oOo

Originally posted 2014-06-25 00:00:21. Republished by Blog Post Promoter

Praesent neque. ut nec consectetur risus. mi,