Marcillac vers 1875

(Extrait de : « Le département de l’Aveyron » – V.A. Malte-Brun – Les Editions du Bastion).

« Marcillac est un chef-lieu de canton peuplé par 2004 habitants. Le bourg est situé sur le Craynaux, affluent du Dourdou, à 20 kilomètres au nord-ouest de Rodez et à 130 ètres plus bas que la station du chemin de fer de Capdenac à Rodez (réseau d’Orléans), dans une contrée fertile. On y voit une église qui date du XV° siècle et que surmonte un clocher octogonal, on y fabrique de la toile, et les vins, l’huile de noix et les bestiaux y sont l’objet principal du commerce. Marcillac est aujourd’hui en communication avec Decazeville, à l’aide d’un chemin de fer industriel de 21 kilomètres ; celui-ci traverse neuf tunnels d’une longueur totale de 3.200 mètres, et deux viaducs, dont l’un, celui de Malakoff, près de Marcillac, long de 150 mètres, est un véritable chef-d’oeuvre d’architecture.

Les armes de Marcillac sont : de gueules, à trois besants d’or, 2 et 1. »
N.B. Du même ouvrage nous retirons la définition des armes de Rodez : « de gueules à trois besants d’or ; – alias : de gueules, à trois roues d’or, deux en chef et une en pointe ; au chef d’azur, chargé de trois fleurs de lis d’or, et pour devise : « civitas deo fidelis et regi semper. »

Ce livre nous fournit également la population du Canton de Marcillac vers 1875 :
9 communes – 13.234 habitants

  • Marcillac 2.004 habitants
  • Balzac 605
  • Clairvaux 1.940
  • Mouret 1.523
  • Muret 665
  • Nauviale 1.203
  • Pruines 1.237
  • Salles-la-Source 2.756
  • Valady 1.301

 

N.B. La commune de Saint-Christophe ne faisait pas partie du canton de Marcillac, mais de celui de Rignac. Elle comptait à cette époque 1.134 habitants.

Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter

48d99f6d17ec24d01974805e4ef800d6MMMM