MARCILLAC EN 1667

En 1667, Marcillac est toujours “fermée de murailles, entourée de fossés et défance vraye”. Le roi y possède un four banal en ruine, dans un coin de la place publique ; une pierre foirail servant à mesurer le blé, au centre de la place, et aux environs de laquelle se font les cris publics, ventes et délivrances de bétail, meubles et autres choses saisies d’autorité de justice. Il possède également un mouliun à blé et un moulin-foulon servant à apprêter le drap, scis à la sortie de la ville, à la porte dite du Mas.

L’ancien château comtal n’existe plus. Les consuls déclarent “…avoir ouï dire et sçavoir par tradition de leurs devantiers que les seigneurs comtes de Rodès avoint jadis une maison ou chasteau aboutissant à la muraille de ladite ville le lieu auquel ladite maison estoit assise estant à présent réduit en un jardin…

Originally posted 2013-02-22 11:55:00. Republished by Blog Post Promoter