Le monument aux morts de Marcillac

Oeuvre de M. MALET, auteur du monument élevé à Saint-Léons à la mémoire de l’entomologiste Fabre.

« L’artiste, fort judicieusement inspiré et conseillé, n’a pas voulu faire un de ces monuments interchangeables qui peuvent aller aussi bien au nord qu’au midi, convenir aux vallons et aux montagnes, aux cités les plus opulentes et aux campagnes les plus pauvres, il a fait une oeuvre complètement et franchement régionaliste. Un vigneron aux membres noueux, aux larges épaules, aux bras puissants, pleure ses morts. Il a déposé au pied du monument ses instruments de travail spéciaux au pays : le panier de vendanges, le coussin, la pioche à deux dents.

Pour bien rendre les traits caractéristiques de cette race vigneronne, M.Malet  n’avait eu que la description générale qui lui en avait été faite par des gens du pays ou dans les ouvrages ethnographiques. Son oeuvre, vraiment originale, avait obtenu, au dernier salon, un succès de bon aloi. »

                              Henry Jaudon    (Journal de l’Aveyron du 5 octobre 1924)

 

Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter

1bc2836f1c21474f15ac1e3328ed2413RRR