Éphémère coutellerie du moulin du comte.

Le 15 décembre 1997, nous avons ouvert à Marcillac un atelier de coutellerie et d’exposition-vente CEZTON. Cette appellation était destinée, à l’origine, à une future gamme de couteaux mais le transfert de mon activité à Marcillac m’a donné l’occasion de changer le nom de mon entreprise.

J’ai découvert l’Aveyron à l’occasion d’une prise de contact avec les couteliers à Laguiole en vue d’une éventuelle collaboration. C’est ainsi que Violaine, ma compagne, et moi sommes tombés amoureux de Marcillac. Le lendemain de la St-Bourrou, et ensemble, nous avons visité le Moulin du Comte. J’ai tout de suite été séduit par l’endroit et par ses charmants propriétaires et puis… quelle aubaine, lorsque l’on s’appelle “Moulin” de travailler dans un ancien moulin !

A Marcillac, j’ai repris ma production de coutellerie spécialisée pour apiculteurs, doreurs, artistes-peintres et ostréiculteurs et j’ai ajouté un magasin d’exposition et de vente à mon activité. Je m’occupe également d’affûtage, de réparations, de restauration de couteaux ou autres outils et je peux, sur demande, réaliser des pièces uniques.

A la prochaine St-Bourrou, 1 an déjà,  je souhaite présenter un nouveau couteau en phase de conception, une pièce inspirée de l’ancien “liadou” et qui sera éditée en série limitée au nombre d’habitants de Marcillac”.

 

         (Extrait de “Coup de soleil” – 1er trimestre 1998 – bulletin d’information des commerçants, artisans, professions libérales, partenaires et associations de Marcillac).

 

Le jeune coutelier a trouvé la mort dans un accident de voiture entre Marcillac et Salles-la-Source début mai 1998.

 

Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter