Éphémère coutellerie du moulin du comte.

« Le 15 décembre 1997, nous avons ouvert à Marcillac un atelier de coutellerie et d’exposition-vente CEZTON. Cette appellation était destinée, à l’origine, à une future gamme de couteaux mais le transfert de mon activité à Marcillac m’a donné l’occasion de changer le nom de mon entreprise.

J’ai découvert l’Aveyron à l’occasion d’une prise de contact avec les couteliers à Laguiole en vue d’une éventuelle collaboration. C’est ainsi que Violaine, ma compagne, et moi sommes tombés amoureux de Marcillac. Le lendemain de la St-Bourrou, et ensemble, nous avons visité le Moulin du Comte. J’ai tout de suite été séduit par l’endroit et par ses charmants propriétaires et puis… quelle aubaine, lorsque l’on s’appelle « Moulin » de travailler dans un ancien moulin !

A Marcillac, j’ai repris ma production de coutellerie spécialisée pour apiculteurs, doreurs, artistes-peintres et ostréiculteurs et j’ai ajouté un magasin d’exposition et de vente à mon activité. Je m’occupe également d’affûtage, de réparations, de restauration de couteaux ou autres outils et je peux, sur demande, réaliser des pièces uniques.

A la prochaine St-Bourrou, 1 an déjà,  je souhaite présenter un nouveau couteau en phase de conception, une pièce inspirée de l’ancien « liadou » et qui sera éditée en série limitée au nombre d’habitants de Marcillac ».

 

         (Extrait de « Coup de soleil » – 1er trimestre 1998 – bulletin d’information des commerçants, artisans, professions libérales, partenaires et associations de Marcillac).

 

Le jeune coutelier a trouvé la mort dans un accident de voiture entre Marcillac et Salles-la-Source début mai 1998.

 

Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter