Chantal BOIS (2° féminine du classement national trail 2011)

« Originaire du Lot, installée à Marcillac depuis une douzaine d’années, institutrice à l’école de Cransac, âgée de 39 ans, mariée à Christophe (dynamique président du club cycliste de l’ECVD), mère de trois enfants, Chantal Bois est passionnée de course à pied. Elle vient de terminer 1° féminine des 100 km de Belvès. »

(Centre-Presse 21 avril 2007)

 

« Encore un  exploit pour Chantal Bois qui se classe 1re féminine aux récents 24 heures de Grenoble. Deux jours complets de cadran, avec seulement deux petites pauses d’un quart d’heure et quelques séances de massage, pour parcourir 175,5 km sur un circuit de 1 km… chapeau Chantal ! Une blessure à la cheville l’a empêchée de battre son record de 184 km établi en 2009, mais cette victoire grenobloise doublée  d’une brillante 9e place au classement scratch place notre Marcillacoise dans le gratin des spécialistes françaises de la discipline.

Trésorière de l’association Athlé Vallon, Chantal ne participera pas dimanche au trail des Vendanges, mais elle en sera tout de même, malgré sa blessure, une… cheville ouvrière ! ».

(La Dépêche du Midi 16 octobre 2010)

 

« Troisième féminine au récent Trail nocturne des Ruthènes, Chantal Bois vient d’enrichir son palmarès déjà éloquent avec ce nouveau podium. « Je suis très heureuse car j’étais la  locale de l’étape dans cette épreuve qui passait dans le Vallon ! « . 13 h 05 pour 82 km en solitaire sur un parcours accidenté agrémenté de pluie et de brouillard, ce « petit bout de femme » de 45 kg signe encore une bien belle performance qui la classe parmi les meilleures athlètes de cette discipline. Mais rassurez-vous, « ce n’était là qu’une préparation », un hors-d’oeuvre en quelque sorte pour Chantal qui va s’aligner au mois d’août prochain à l’Ultra Trail du Mont-Blanc, renommé pour ses 166 km et ses 10.000 mètres de dénivelé !  »       (La Dépêche du Midi 23 février 2011)

 

… »Quand vous avez commencé, auriez-vous imaginé être classée un jour seconde féminine du classement national ?

Pas du tout. J’ai participé rapidement à des petites courses, puis j’ai rejoint le Stade Rodez athlétisme. Et au fil des compétitions, j’ai eu des résultats. J’ai fait du cross, du marathon, du semi-marathon. J’ai un peu tout essayé. Puis,je suis passée au trail, un peu pour chercher l’aventure, pour toujours aller plus loin, me dépasser. Chaque course, chaque compétition, est un défi à chaque fois. …

… « Justement, vous avez fait le trail du Mont-Blanc. Un vrai défi ?

Il faut y aller bien préparée, c’est certain. Etre bien dans sa tête également. Si ce n’est pas le cas, c’est difficile d’y arriver. Le mental joue également, il faut qu’il soit fort. Maintenant, ce n’est pas une course insurmontable, pas dangereuse. Les chemins sont propres, roulants. Il faut être humble face à la nature car c’est toujours elle qui gagne. L’an passé, les organisateurs avaient arrêté la course car cela devenait dangereux. Cette année, au vu des conditions, j’ai revu mes objectifs à la baisse au départ, sachant que je n’y arriverai pas sinon… »

(extrait de « La Dépêche du Midi » du 11 janvier 2012)

 

Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter