Une Ville riche en histoire

Une ville marquée de témoignages du passé. Lire la Suite »

Les Croix des chemins

Découvrez une galerie de photos dédiée aux croix jalonnant les chemins serpentant les Vallon de Marcillac Lire la Suite »

Vin et Viticulture

Au delà du vin, la viticulture est depuis des siècles une richesse culturelle et patrimoniale du Vallon Lire la Suite »

L’exploitation de la mine de fer

Découvrez les derniers vestiges de l\\\\\\\\\\\\\\\'exploitation de la mine de fer de Férals Lire la Suite »

 

Ville – vie locale

Photos de cavalcades (3° quart du XX° siècle)

Photos de cavalcades (Saint-Bourrou et autres) :  [nggallery id=14]   Originally posted 2012-07-29 17:33:58. Republished by Blog Post Promoter

Danses, Costume, Coutumes.

 DANSES Alexis Monteil dans son magnifique chapitre des « Huit carillonneurs de cloches » qui fait l’Histoire des fêtes, des plaisirs de la France au XVII° siècle, évoque la danse des outres, la danse des gerbes de paille, c’est-à-dire d’hommes couverts de peaux

Transhumance

La Dômerie d’Aubrac était bâtie à 1250 mètres d’altitude sur un immense plateau battu de tous les vents et recouvert de vastes forêts que les moines défrichèrent pour créer les pâturages où, de fin mai à mi-octobre, passaient trente mille bêtes

La Talonie

Les Dominicains de Rodez possédaient une grange de vigne à la Talonie près de Gipoulou. On peut y  lire encore, sur le linteau de la porte, la date de 1605. Le bâtiment de l’ancienne chapelle, reconnaissable extérieurement à ses contreforts, conserve

Une course de lits endiablée

« Après une vingtaine d’années de mise en sommeil, le comité des fêtes a eu la bonne idée de renouveler ce dimanche après-midi, pour la seconde année consécutive, la course de lits à roulettes sur le tour de ville de Marcillac. Six

Retour sur la presse de l’ année 1958

ETAT CIVIL : Naissances : 35  ;  Mariages 10  ;  Décès 16.  Si le nombre des naissances dépasse largement celui des décès, il faut tenir compte que la maternité de Marcillac enregistre des naissances qui dépassent le cadre de la

Lou barry

Marcillac Vallon

« Lou Barry n’était guère autre que le prolongement de la « Carieyra nova » (aujourd’hui Rue Droite). Lou Barry formait la grande avenue de notre ville, celle qui venait de Conques (1). Là était le commerce et, par suite, la richesse. Rien d’étonnant

Creation du bureau de poste le 1er Juillet 1840

(Extrait du bulletin « La Reine du Vallon » du mois de juin 1933) L’action parlementaire, à cette époque déjà lointaine, se faisait sentir et voici en quels termes les gazettes ruthénoises enregistrèrent cet événement : « Depuis longtemps le besoin d’un bureau

Guerre des écoles

(Réf : « Journal de l’Aveyron » des 24.02.1883 ; 02.03.1883 ; 07.03.1883) Au mois de février 1883, un scandale éclate à Marcillac. Un frère est renvoyé pour attentat à la pudeur sur un de ses élèves. Les républicains demandent la laïcisation des

Bienfaiteurs de l’hospice

Une plaque de marbre, jadis apposée sur la façade de l’Hospice, côté place du mansois, et aujourd’hui placée à l’intérieur du bâtiment de l’Hôpital local, nous donne la liste suivante des  bienfaiteurs de l’Hospice : Ricard Joseph 1833 Carayon Henri1937 Vareilles

efficitur. diam risus. ut eget Nullam