Une Ville riche en histoire

Une ville marquée de témoignages du passé. Lire la Suite »

Les Croix des chemins

Découvrez une galerie de photos dédiée aux croix jalonnant les chemins serpentant les Vallon de Marcillac Lire la Suite »

Vin et Viticulture

Au delà du vin, la viticulture est depuis des siècles une richesse culturelle et patrimoniale du Vallon Lire la Suite »

L’exploitation de la mine de fer

Découvrez les derniers vestiges de l\\\\\\\\\\\\\\\'exploitation de la mine de fer de Férals Lire la Suite »

 

Religion

Statue de la Vierge de La Mission (allées des platanes)

Cette statue  a été implantée, à l’initiative du curé DURAND, au terme d’une retraite préchée par les Pères capucins de Toulouse, frère Rémi et frère Saturnin, supérieur. L’inauguration a eu lieu le 30 mai 1867, en présence de Mgr Delalle, évêque

Patrimoine perdu

Le 16 avril 1874, Monseigneur Bourret, évêque de Rodez, effectue une visite diocésaine à la paroisse de Marcillac et donne la confirmation à 200 enfants (120 garçons et 80 filles). Son rapport de visite fournit une description très détaillée des biens

La chapelle de l’ancien couvent

En 1682, sous la conduite de leur oncle, Monsieur de Cabrières, curé de Marcillac, les demoiselles Catherine et Antoinette de Mazars, filles de noble Jean de Mazars et de Jeanne de Cabrières, et leur cousine Antoinette de Fabrégou, fille du

Fête de l’Assomption (15 août) à Marcillac

Fête de l’Assomption (15 août) à Marcillac

Après les offices solennels de la fête, la procession extérieure, dite du voeu de Louis XIII s’accomplit au sanctuaire de N.D. de Foncourrieu. A la tombée de la nuit a lieu l’illumination de la grande statue de l’Immaculée, sur le boulevard.

Les grandes épidémies, hôpitaux.

L’hôpital de la Madeleine, près de Combret, accueillait déjà des lépreux au XIII° siècle. Une maladrerie (hospiciis comitatibus) existe aussi à Marcillac. Ce n’est pas sans besoin quand on sait qu’en 1348 la peste décime la population. La peste sévit à Rodez,

L’institut des Soeurs de Saint Joseph

L’institut des soeurs de Saint-Joseph est une congrégation fondée par Jean-Pierre Médaille le 15 octobre 1650. Né à Carcassonne, Jean-Pierre Médaille entre chez les jésuites à l’âge de 16 ans et devient prêtre en 1637. Au cours de ses missions

Retable de St Joseph en l’église de Marcillac

(extraits de « Inter-Vallon – n° 216 – mars 2013 – article signé Claire Delmas). « … A Marcillac, une des chapelles nord (de l’église paroissiale) porte ce vocable (St Joseph) : l’autel de bois peint présente en son centre les lettres

Le presbytère en 1808

Lettre adressée par Mr Destours, curé de Marcilhac à MMrs le maire et membres du Conseil de mairie de Marcilhac le 24 mai 1808.   « Messieurs, L’empressement et la loyauté avec lesquels vous avez voulu contribuer à l’améliorement de mon

La croix processionnelle de Marcillac

(extrait de « L’orfèvrerie en Rouergue » par Bernard de Gauléjac). « …La croix processionnelle de Marcillac, marquée du poinçon « S.F. » est si étroitement apparentée à celle de Saint-Symphorien, qu’elle ne peut être issue que d’un atelier très proche de celui d’Antoine Frechrieu ;

Mort du bienheureux Francois d’Estaing (1460-1529)

(Extrait de « Le Bienheureux François d’Estaing, Evêque de Rodez » – de Ch. Blanadet).   « … Inlassablement François d’Estaing visitait son troupeau. « Ce ne sont pas les temples matériels que je veux voir, disait-il, mais les temples vivants en qui habite