Une Ville riche en histoire

Une ville marquée de témoignages du passé. Lire la Suite »

Les Croix des chemins

Découvrez une galerie de photos dédiée aux croix jalonnant les chemins serpentant les Vallon de Marcillac Lire la Suite »

Vin et Viticulture

Au delà du vin, la viticulture est depuis des siècles une richesse culturelle et patrimoniale du Vallon Lire la Suite »

L’exploitation de la mine de fer

Découvrez les derniers vestiges de l\\\\\\\\\\\\\\\'exploitation de la mine de fer de Férals Lire la Suite »

 

Révolutions

La révolution de 1848

La Révolution de février 1848 agite les esprits de nos concitoyens. Les  vitres de la gendarmerie ayant été brisées, le conseil municipal appelle la population à respecter le plus grand ordre pour éviter la descente des troupes de Rodez. Le

Le Coup d’Etat du 2 Décembre 1851

Le coup d’état. Le prince Louis-Napoléon, élu député à l’Assemblée Constituante au cours de l’été 1848, réalise son coup de force contre l’Assemblée, le 2 décembre 1851, date anniversaire du sacre de Napoléon 1er et de Joséphine, ainsi que de la

La révolte des Croquants

L’accroissement des charges fiscales, particulièrement des tailles et les procédés vexatoires des fermiers prévaricateurs, chargés de la levée des impôts, vont provoquer une explosion de fureur populaire. Au lendemain de la mort de Louis XIII, les paysans rouergats se soulèvent. On

La révolution de 1789

« La grande poou » (la grande peur). En juille1789, les évènements de Paris font courir, à travers la France, les bruits les plus alarmants. Une terreur panique, « la grande poou », parcourt le pays. La nouvelle vole de villes en villages, que des

Prêtres sous la Révolution

(Extrait de « Les bénéfices du diocèse de Rodez » – J. Touzery – Rodez – Imprimerie Catholique – 1906). AUGUSTIN DOZILIS : « Marcillac était, avant la Révolution comme aujourd’hui, un chef-lieu de district ecclésiastique. Augustin Dozilis, curé de Marcillac en 1788,

La chapelle des chartreux en Grandcombe

« C’est à l’époque des vendanges qu’ecclésiastiques, notables et gentilhommes ruthénois prenaient, sous l’Ancien Régime,  leurs quartiers d’été dans leurs maisons de vignes du Vallon.  Le père de l’historien Monteil possédait à Grandcombe un domaine de vignes et comptait parmi ses voisins les

0cbefa6395f915585864c0e90d2f7dc9vvvvvvvvv