Une Ville riche en histoire

Une ville marquée de témoignages du passé. Lire la Suite »

Les Croix des chemins

Découvrez une galerie de photos dédiée aux croix jalonnant les chemins serpentant les Vallon de Marcillac Lire la Suite »

Vin et Viticulture

Au delà du vin, la viticulture est depuis des siècles une richesse culturelle et patrimoniale du Vallon Lire la Suite »

L’exploitation de la mine de fer

Découvrez les derniers vestiges de l\\\\\\\\\\\\\\\'exploitation de la mine de fer de Férals Lire la Suite »

 

Guerres

La bataille de Mondalazac (17 Janvier 1369)

Un épisode de la guerre de Cent Ans, pendant  l’occupation du Rouergue  par les Anglais. A la suite du traité de Brétigny (8 mai 1360) le Rouergue tombe aux mains d’Edouard III d’Angleterre. Ses troupes occuperont Rodez jusqu’à la bataille

Les Wisigoths ; les Sarrasins.

LES WISIGOTHS Après avoir pris Rome, en 410, les Wisigoths s’installèrent dans le sud-ouest de la Gaule vers 418. Théodebert, petit-fils de Clovis, les chassa du Rouergue en 533.  Leur présence, dans le secteur de Marcillac, est attestée par le résultat

Fortifications – Routiers.

Entre Cruou et Créneau, blotti contre son fort initial, Marcillac s’entoure de murailles dans les années 1350, pour se protéger des Anglais. Cinq portes donnent accès à la ville :  La tour Cornebariols La tour Bayssettes La tour du Cap

La guerre d’Algérie

La guerre d’Algérie débute à la Toussaint 1954.. Dès 1955, des jeunes gens libérés de leurs 18 mois d’obligations militaires sont rappelés et envoyés 6 mois en Afrique du nord. Puis ce sont tous les jeunes du contingent qui sont envoyés

Le monument aux morts de Marcillac

Oeuvre de M. MALET, auteur du monument élevé à Saint-Léons à la mémoire de l’entomologiste Fabre. « L’artiste, fort judicieusement inspiré et conseillé, n’a pas voulu faire un de ces monuments interchangeables qui peuvent aller aussi bien au nord qu’au midi,

1939-1945 Temps de guerre à Marcillac

En janvier 1939, près d’une centaine de réfugiés républicains espagnols arrive à Marcillac, femmes et enfants principalement, complètement démunis de bagages et de ressources. Grâce à la générosité des habitants, les premiers secours indispensables leur sont fournis. La préfecture alloue une

La guerre de 1939-1945

Près de 900 réfugiés arrivent, en 1940, dans notre commune. Une cantine est ouverte à leur intention dans  le garage de l’ancienne poste, route de Malviès. Marcillac accueille aussi un détachement de militaires qui érige son mât porte-drapeau sur la place

Shoah

La plaque ci-contre est apposée contre le mur extérieur de la salle des fêtes de Marcillac-Vallon. Le 4 février 2008, Serge Klarsfeld, avocat, historien et animateur de l’Association des fils et filles des déportés juifs de France, et son épouse Beate,

La guerre de 1914-1918

Le 3 août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la France. Un long martyre commence. Dès le 18 août 1914, Marcillac pleure son premier fils mort au combat. 62 noms viendront s’aligner sur la liste des enfants de Marcillac (51

La grenade « VIVEN-BESSIERE »

Pendant la guerre de 1914-1918 les usines de Decazeville travaillaient aussi pour la défense nationale. Elles fabriquaient des obus de 220 et 280 m/m ainsi que des grenades quadrillées « Viven-Bessière ». A Villefranche-de Rouergue, on ouvrit également  une usine d’armement où des